Quel est le profil du e-commerçant en 2017 ? - e-Logik

L’e-commerce a connu une forte croissance : 72 milliards de CA et 36,7 millions de cyberacheteurs en 2016.  Selon les résultats de la 10ème édition de l’enquête sur le « profil du e-commerçant en 2017 » menée par Oxatis, 1 entreprise sur 2 a connu la croissance en 2016 grâce à la vente en ligne.
Un développement porté par l’adoption du mobile, l’essor du « Click and Collect » et l’impact croissant des réseaux sociaux.
En 2017, le marché du e-commerce restera dynamique et des créations d’emplois dans le e-commerce pourraient représenter plus de 30% des créations d’emplois marchands en France.

Qui sont les acteurs en 2017 ?

Le constat est le suivant, les acteurs traditionnels (28% en 2016) se lancent dans le commerce en ligne. Tandis que la part des pure-players est en baisse (37% en 2016).
Par ailleurs, la part des entreprises de plus de 5 employés a augmenté, 15% en 2016, contre 10% en 2015.
On note également en 2016 que 80% des e-commerçants s’installent dans les communes rurales de – de 20 000 habitants (contre 76% en 2015) au détriment des grandes villes (19% en 2016 contre 23% en 2015).
Cela démontre que les petits e-commerçants sont en croissance et que les commerces traditionnels sont de plus en plus nombreux à adopter le e-commerce.

Quelles pratiques consistent au succès du e-commerce ?

2016 a marqué la rupture dans les usages qui portent le e-commerce avec le développement des ventes sur smartphones en cross canal et sur les réseaux sociaux.
Suite à l’explosion des ventes sur smartphones, on constate que 80% des sites e-commerce disposent d’une version mobile de leur site. Le succès du m-commerce concerne tous les secteurs d’activité.
On note également l’essor du Click & Collect (commande en ligne et retrait en magasin). C’est un mode de livraison adapté par 1 e-commerçant sur 3. Cela consiste à une stratégie qui permet de générer du trafic en magasin pour les 28% d’entreprises qui disposent des boutiques physiques. 40% d’entre elles constatent une augmentation de leur chiffre d’affaires en magasin grâce à leur site e-commerce.
Les e-commerçants soulignent également l’importance des réseaux sociaux dans le développement de leur site. On note que Facebook renforce sa position de leader, 79% des e-commerçants utilisent Facebook à des fins commerciales. Twitter (20%) et Linkedin (10%) ont du chemin à parcourir pour atteindre le leader. Google+ quant à lui perd près de la moitié de ses utilisateurs e-commerçants par rapport à 2015 (13,5% en 2016 contre 22% en 2015).

L’e-commerce est un générateur d’emplois encore cette année

Le secteur très dynamique du e-commerce montre que c’est un marché très porteur en termes d’emploi. 17% des entreprises qui vendent sur internet ont embauché au moins un salarié en 2016 contre 4% des entreprises dans le commerce traditionnel (source INSEE). On peut estimer que sur les 200 000 sites marchands recensés en France (selon la FEVAD) cela représente 34 000 emplois crées en 2016. 26 % des e-marchands annoncent vouloir embaucher au moins une personne cette année. Ces intentions d’embauche représenteront 52 000 emplois marchands en France en 2017 (source INSEE).

— Méthodologie
« Enquête menée par Oxatis pour la 10ème année consécutive, du 16 novembre 2016 au 23 décembre 2016, sur plus de 2 100 e-commerçants dont 430 répondants en France. La méthodologie, le processus de collecte et de traitement des informations ainsi que les résultats chiffrés ont été audités et validés par KPMG en janvier 2017. »

Source: Voxlog

A lire aussi:

36,7 millions de cyberacheteurs en France en 2016

72 milliards de CA en 2016

 

Share This