Bilan e-commerce face à la 1ère année du Covid-19 - e-Logik

Avec à la crise sanitaire que nous sommes en train de vivre, les habitudes des consommateurs ont changé pour se tourner vers le e-commerce. Confinement oblige, les repérages et les achats se font maintenant sur Internet. Il est donc indispensable pour les entreprises de se réadapter pour satisfaire la demande de leurs consommateurs.

En France, la part des ventes en ligne (e-commerce) dans le commerce de détail a augmenté de près de 4 points pour passer de 9,8% à 13,4%. Cette augmentation est notamment due aux différents confinements et à la fermeture de nombreuses enseignes qui ont contraint les entreprises à créer ou développer leur site de ventes en ligne.

La digitalisation des magasins a ainsi permis de donner 5 ans d’avance au e-commerce et au digital en général.

Quel est le bilan e-commerce face à cette 1ère année du Covid-19 ?

Les changements des habitudes du consommateur

La pandémie du Covid-19 a poussé les consommateurs à changer leurs habitudes de vie. Ils ont adopté une nouvelle façon de consommer et privilégient désormais les livraisons à domicile, les services de click & collect, et les drive. Ces mesures, qui permettent de respecter les restrictions sanitaires, connaissent donc un grand succès depuis le début de l’épidémie.

Nous pouvons, par exemple, citer les magasins de grande distribution qui ont vu leur chiffre d’affaires doubler par rapport à 2019 grâce à la généralisation de ces trois nouvelles manières de consommer.

Croissance et épidémie : quelques données chiffrées

Au cours de l’année 2020, les entreprises ont développé leurs sites internet en contribuant ainsi à la croissance du e-commerce, mais que représente concrètement cette évolution ?

  •  Le nombre de sites internet, tous produits et services confondus, est passé de 165 000 au dernier trimestre de 2019 à 182 500 à la fin de 2020. Soit une augmentation de 17 400.
  • Concernant les magasins physiques, elles ont vu une augmentation de 53% de leurs ventes en ligne. Pendant les confinements cette augmentation a même atteint les 100%.
  • La vente de produits a vu une croissance de 32%, contrairement à la vente de services qui a diminué de 10%.
  • Le nombre de transactions a augmenté de 5,8% soir 1,8 milliard au total.
  • La valeur du panier moyen a, elle aussi, augmenté en passant de 59 € à 61 €.
  • Le e-commerce a généré 112 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Soit une hausse de 8,5% sur l’année.

L’évolution des différents secteurs du e-commerce

La Covid-19 et les confinements n’ont pas eu le même effet sur les différents secteurs. En effet, les ventes de produits ont profité de cette année pour accélérer leur transformation digitale et ainsi grossir la part du marché du e-commerce afin d’amortir les pertes causées par la fermeture de leurs magasins.

  • Le secteur réunissant beauté et santé a observé une hausse de 52% de ses ventes en ligne.
  • Les ventes de produits de grande consommation ont, elles, augmenté de 42%, dont une hausse de 30% pour le drive alimentaire.
  • Les achats en ligne de produits techniques ont connu une hausse de 34%.
  • Le secteur du mobilier et de la décoration a vu ses ventes en ligne augmenter de 24%.

Cependant, si les ventes de produits ont bénéficié d’une forte croissance, le secteur des services a, lui, connu plus de difficultés. Le secteur du tourisme a, pour sa part, vu un effondrement de 47% de ses ventes en ligne en 2020 en conséquence des restrictions de voyage.

Les ventes en ligne se sont donc largement développées tout au long de l’année 2020. Cette évolution, renforcée par l’arrivée de la 5G et la situation sanitaire actuelle nous force à croire que le e-commerce a toutes les chances de se développer encore en 2021.

Alors, si aujourd’hui, avoir une boutique en ligne est nécessaire pour se développer, demain, disposer d’un site marchand sera davantage indispensable. De la prise de commande à la livraison, toutes les étapes devront être bien organisées. Il est donc nécessaire de mettre en place une bonne logistique.

Vous devrez de plus, vous démarquer des nombreux concurrents qu’implique la hausse du nombre de sites e-commerce, en proposant une expérience d’achat toujours plus mémorable aux clients.

Vous avez un business e-commerce ou vous souhaitez vous lancez dans le e-commerce ? Mais vous ne savez pas dans quelle catégorie vous lancer ? Ce top des sites e-commerce peut vous inspirer afin de vous lancer dans le marché qui connaît de fortes croissances.

Et si vous souhaitez en savoir plus sur la partie logistique, découvrez notre savoir-faire.

Suivez e-LOGIK sur les réseaux sociaux et soyez informés des tendances autour du e-commerce:

Facebook : ReseauElogik I Twitter : @e_logik I Linkedin : e-LOGIK I Instagram : e_logik

Share This